Sunday, March 02, 2008

Protect the local producers

Read the letter of a french economist about what step should be taken to protect the candel maker from an unfair outside competition. Afterwar, thing about what it really mean when politician tell you they will use your money to protect such and such industries from unfair foreign practices...

1 comment:

anyflower said...

Bon, ça me tente d'écrire en français pour faire changement!

Ce texte a été rédigé en 1845! Plus ça change, plus c'est pareil... et l'histoire se répète encore et encore!

Je comprends bien le point que les législations absurdes interdisant ceci et cela sont souvent de la foutaise. J'ai toutefois de la difficulté à adhérer à une ligne de pensée selon laquelle ce qu'on ne paie pas est en fait un cadeau... Je veux bien accepter le cadeau mais à condition que ça ne fasse pas souffrir l'économie des producteurs locaux.

Au Canada, le boeuf local se vend pour des pinottes maintenant, le lait aussi. À l'exception des géants de l'industrie, les producteurs bovins et laitiers ont peine à joindre les deux bouts! Le prix de production de ces denrées sont presque égaux à celui de la vente et les fermiers sont vraiment dans le trou: ils vivent à peine. Ils crient pour de l'aide au gouvernement mais est-ce vraiment la meilleure solution? Réglementer le prix de ceci et de cela, c'est pas nécessairement la solution. Je ne sais pas ce qu'on va faire avec des situation comme celle-là, je ne suis pas économiste. En attendant, vu que je vis en milieu rural j'achète localement autant que je le peux et souvent, à très bon prix. Au moins, j'encourage les agriculteurs locaux et je sais qu'ils obtiendront des revenus décents du fruit de leur labeur.